in

Le jour où elle a arrêté de faire ce qui allait à l’encontre de son épanouissement.

Le jour où elle a arrêté de faire ce qui allait à l’encontre de son épanouissement.

Elle a réalisé qu’elle était la seule personne à pouvoir devenir qui elle voulait , et que ne pas être sincère avec elle-même ne rendait pas service à son âme ni au monde.

Elle a arrêté d’écouter le bruit du monde. Elle a réalisé que la voix calme de sa propre âme était le plus beau son.

Elle a arrêté de remettre en question ses motifs, ses intentions, l’appel de son âme. Elle a réalisé que les questions cherchaient des réponses, et qu’elle connaissait peut-être déjà les réponses.

Elle a arrêté de s’efforcer, de forcer, de traverser et de rester sur le chemin difficile.Elle a réalisé que les choses difficiles pouvaient indiquer qu’il fallait choisir un autre chemin.

Elle en a fini avec les distractions, les petites addictions qui l’éloignaient des véritables désirs de son âme. Elle a réalisé que la force du caractère venait de la concentration et de l’engagement.

Elle a arrêté les dîners et les cocktails, où les conversations abordaient superficiellement la vie. Elle a réalisé que les boissons créaient de la distorsion et un bonheur temporaire qui n’était pas réel et disparaissait à la lumière du jour.

Elle a arrêté d’essayer de plaire à tout le monde, car elle a réalisé que c’était tout simplement impossible.

Elle a arrêté de s’interroger. Elle a réalisé que son cœur connaissait la vérité et qu’elle devait le suivre.

Elle a arrêté d’analyser toutes les options, de peser le pour et le contre et d’essayer de tout comprendre avant de sauter le pas. Elle a réalisé que faire un bond impliquait de ne pas voir complètement où elle atterrissait.

Elle a arrêté de s’inquiéter, car elle a réalisé que l’inquiétude n’avait pas besoin de faire partie du processus pour le bonheur.

Elle en a fini avec les remords qu’elle pouvait avoir. Elle a réalisé que le recul ne s’applique jamais parce que les circonstances ont toujours l’air différentes dans le rétroviseur et que vous ressentez la vie en regardant à travers la vitre frontale.

Elle en a fini avec les amitiés basées sur l’histoire partagée et les expériences passées. Elle a réalisé que si des amis ne pouvaient pas évoluer ensemble, ou ne suivaient plus le même chemin, il était normal de les laisser partir.

Elle a arrêté d’essayer de faire partie des gens populaires. Elle a réalisé que le prix qu’elle devait payer pour être intégrée était trop élevé et qu’elle trahissait son âme.

Elle a arrêté de ne pas se faire confiance. Elle a réalisé qu’elle avait placé sa confiance dans des gens qui n’étaient pas dignes de confiance alors elle a commencé par la personne en qui elle pouvait avoir le plus confiance : elle-même.

Elle a arrêté de chercher à tout comprendre, à connaître les réponses, à tout planifier et à voir toutes les possibilités avant de commencer. Elle a réalisé que les détours et les moments inattendus de la vie faisaient partie des meilleurs moments.

Elle a arrêté de chercher l’amour. Elle a réalisé que s’aimer et s’accepter était le meilleur type d’amour.

Elle a arrêté de se battre, d’essayer de changer ou de ne pas accepter son corps. Elle a réalisé qu’elle n’avait qu’un seul corps et qu’il n’y avait pas d’échanges ou de retours, donc elle pouvait seulement se donner de l’amour et s’accepter.

Elle a arrêté de comparer et de regarder la vie des autres comme un miroir pour la sienne. Elle a réalisé que tenir son propre miroir la projetait dans la meilleure et la plus belle des lumières.

Elle a arrêté de chercher à avoir raison. Elle a réalisé que la vérité de chacun était relative et personnelle à chacun.

Elle a arrêté de ne pas se sentir à sa place dans le monde. Elle a réalisé qu’elle ne se sentirait peut-être jamais à sa place dans le monde, mais ce sentiment dans son âme était suffisant.

Elle a arrêté de penser qu’elle avait beaucoup à apprendre. Elle a réalisé qu’elle en savait déjà tellement, si seulement elle l’écoutait.

Elle a arrêté d’essayer de changer les autres ou de leur faire voir les choses. Elle a réalisé qu’elle ne pouvait que montrer l’exemple aux autres.

Elle a arrêté de se critiquer intérieurement. Elle a réalisé que sa voix n’était pas la sienne.

Elle a arrêté d’être mécontente de l’endroit où elle se trouvait. Elle a réalisé que le moment présent contenait tout ce dont elle avait besoin pour l’amener au moment suivant.

Elle a arrêté de juger. Elle a réalisé que le jugement supposait la présence du bien et du mal – et qu’il y avait une différence entre utiliser l’information pour informer et faire du tort à quelqu’un d’autre.

Elle a arrêté de tirer des conclusions. Elle a réalisé qu’elle devait simplement demander.

Elle a arrêté d’être triste. Elle a réalisé que le chagrin était survenu quand elle avait trahi sa propre âme et fait des choix qui n’étaient pas fidèles à elle-même.

Elle a arrêté avec les façades et les prétentions. Elle a réalisé que les masques étaient suffocants et claustrophobes.

Elle a arrêté de crier au-dessus du bruit du monde. Elle a réalisé que vivre à voix haute pouvait être fait tranquillement.

Elle a arrêté de chercher la permission, la validation ou l’autorité. Elle a réalisé qu’elle était sa propre autorité.

Voilà ce que révèle votre couleur préférée sur vous!

Voilà ce que révèle votre couleur préférée sur vous!

5 signes qui indiquent qu’il n’est pas trop tard pour sauver votre relation!

5 signes qui indiquent qu’il n’est pas trop tard pour sauver votre relation!